autres, blog, les folles histoires de pirates

Les folles histoires de pirates – CHAPITRE 13 : La fortune des sirènes


Ohé les pirates !

Nous avons le plaisir de vous proposer le treizième épisode de notre série « LES FOLLES HISTOIRES DE PIRATES » après un long moment sans nouvelles histoires à vous proposer. Cette série consiste tout simplement à retranscrire sur le site via divers articles, les histoires qu’ont vécus certains joueurs. Des moments uniques qui auront vraiment marqués nos pirates. Toutes les deux semaines, nous vous proposons une nouvelle histoire, d’un nouveau joueur !

Si vous avez vécu une histoire originale sur le jeu, un moment unique que vous ne pourrez pas oublier, vous pouvez nous la proposer via notre formulaire de contact. Essayez de nous proposer des histoires vraiment intéressantes. Sachez cependant que nos correctrices se réservent le droit de modifier la syntaxe et les formulations des textes afin de les rendre plus narratifs et plus agréable à lire une fois postés sur le site.

Bonne lecture à tous !





RETROUVEZ TOUTES LES AUTRES HISTOIRES

CHAPITRE 13 – LA FORTUNE DES SIRENES

Histoire originale proposée par Maëlle

Moi, c’est Mollie. Je ne suis pas très appréciée sur les mers, excepté par Ron, bien sûr. Nous deux, on ne se contente pas de chercher des coffres et des crânes, non. Nous, on veut les VRAIS trésors! Ceux dont parlent les légendes. Et la bonne nouvelle, c’est qu’on en a enfin trouvé un! En théorie du moins… On a la carte, il ne nous reste plus qu’à aller chercher la fameuse fortune. J’espère que le gars bizarre qui dit connaître le Seigneur de la Piraterie à la taverne nous donnera le rang de légende, après ça !
———————-
Huit jours qu’on voyage, mais c’est comme huit ans tellement on s’ennuie! Ouaip… Dans les histoires, il y a toujours des vaisseaux squelettes, des coups de canon, tout ça… Mais les mers sont calmes, la plupart du temps.
Enfin, avec nous à l’approche de Mermaid’s Hideway, elles ne le seront plus pour longtemps !
——————-
Voilà à quoi on ressemble après 10 jours en mer : yeux plissés à cause du soleil, bras pantelants et fatigués, mains écorchées par les cordes des voiles…

Ron jette l’ancre et je me déshabille dans la cale. Je garde les morceaux de tissus qui me servent de sous-vêtements et je prépare tout ce qui faut pour le voyage, c’est-à-dire pas grand chose : sabre, tromblon, fruits et bandage. Les nouveaux pirates se vantent souvent des propriétés curatives des fruits de Sea Of Thieves, mais je garde toujours un bon vieux bandage avec moi.

Je retrouve Ron et plouf !

Il est temps que je vous en dise un peu plus sur ce qu’on cherche. Bah, techniquement, une grotte sous l’eau renfermant un trésor unique. Et qui dit trésor unique dit monstres mythiques. C’est pour ça qu’on a pris des armes.

On arrive, au milieu des coraux, devant une sorte de belle porte sous-marine gravée de deux sirènes et ornée de pierres. Mais on ne s’y attarde pas.

Mauvaise nouvelle! le séjour dans les tunnels sous la mer est plus long que prévu et mon crâne commence à me faire mal, suivi de ma poitrine. Puis ça devient tellement fort que je ne peux pas résister à la tentation de remonter, mais avant que j’ai pu partir bien loin, une main m’attrape et me tire en avant. Ron. On s’était juré qu’on repartirait avec le trésor, ou qu’on y resterait.

On continue alors de cheminer dans les tunnels, jusqu’à ce qu’un mur nous bloque. Je rêve! Tout ça pour un cul-de-sac ? Je m’apprête à faire demi-tour, j’ai l’impression que je vais mourir (c’est probablement le cas), quand je vois une ouverture dans le plafond du souterrain. Et, mieux, la surface de l’eau ! Je me propulse vers l’ouverture et prends la plus grande inspiration de ma vie. Ron est là aussi. Après 5 minutes de respiration intense, (ouais), on regarde autour de nous. Pas de trésor, je puis dire. Mais trois belles statues de sirènes!

Une sirène de pierre tout en détails est disposée sur un promontoire. Sa tête est entourée d’un genre de méga-couronne, et elle a des bracelets de pierres précieuses partout. Elle pointe un sceptre vers le haut, entouré d’algues et de pierres ternes. Y a deux autres sirènes plus petites et moins décorées à ses cotés, avec des petits sceptres. C’est en voyant le renfoncement sur leur front que je me rends compte que j’ai oublié le plus important : les gemmes! On doit les insérer dedans. On les a volé à un équipage qui prétend avoir vu des sirènes (comme si des sirènes vivantes existaient) et la légende disait qu’il fallait insérer les pierres pour ouvrir la salle au trésor.

Heureusement, Ron a pensé à tout. Il tient dans ses mains 3 pierres luisantes. Il inséra la bleue dans le front creux d’une des sirènes. Saphir. On aurait pu se faire une fortune rien qu’en le revendant, mais on visait le jackpot. Deuxième pierre, émeraude, cette fois. D’un vert profond à tomber. Je remarque que les deux sceptres se sont allumés, mais ils brillent faiblement. Reste la grande sirène, et c’est à moi que revient l’honneur de l’activer. La gemme s’insère parfaitement.

Le sceptre se met à briller comme un soleil. Les pierres semblent leur avoir donné vie. Et j’avoue que leur regard me fait un peu flipper, même si je sais que ce sont juste des statues.

Une porte dans le mur s’ouvre, un peu en hauteur. On s’y hisse et là… bah, c’est tout simplement la plus belle chose que j’ai jamais vue! Le rêve d’un pirate!

La salle géante est traversée par des piliers de marbre rose, au carrelage luxueux, aux murs bleu ciel. Et où qu’on pose les yeux, ça étincelle! Des monceaux d’or! Des montagnes d’argent ! Des dizaines de coffres ! Une infinité de trésors!
Du coup, on a réagi comme le ferait n’importe quel pirate. Sans plus réfléchir, on se jette sur la fortune tant attendue. On en prend plein les mains, on fait tomber tout ce qu’on fourre dans nos poches en essayant de faire rentrer gemmes et coupes en diamant.

On y passe bien une heure, à faire le tour de tout ça. Puis on se décide à réfléchir. On trie tout ce qui a le plus de valeur. Une pile de gemmes commence à se créer devant nous. On laisse nos fruits au sol pour avoir plus de place pour l’or dans notre sac, on le remplit à craquer, puis lorsqu’il fut plein, on utilisa nos sous-vêtements (quoi ? Il faut bien qu’on en emporte le plus possible !). On fera plusieurs aller-retour, de toute façon.

Je passe en courant vers l’autre salle, oubliant que la porte est en hauteur et je tombe… dans l’eau. J’ai pas trop le temps de comprendre ce qui m’arrive que je me fait pincer le bras. C’est pas le moment de blaguer…
– Ron ! Espèce de… sirène!
Ron vient de comprendre, lui aussi. C’est pas lui qui m’a pincé. Je lache mon sac de pierres et dégaine mon sabre (heureusement que je l’ai gardé, au contraire des fruits). On fait face au trois sirènes de tout à l’heure, cette fois bien vivantes et décidées à nous tuer. Je me disais bien que c’était trop facile.

Je mets deux coups dans la sirène émeraude, mais les ennemis nous dominent en nombre et en arme : leur arme lâche des projectiles brillants qui nous envoient valser au fond de la pièce s’inondant. Je tente un coup habile qui aurait dû couper la main de mon adversaire, mais sa peau est dure comme la pierre. En plus, elle a des pouvoirs semblant venir de la pierre accrochée à son front et… Mais oui ! Pourquoi j’y ai pas pensé avant ?

Je prends une bouffée d’air et replonge, mon idée en tête. Je fonce vers la sirène, la culbute, lâche mon sabre. Ron doit me prendre pour une folle. Mais je sais ce que je fais. J’agrippe la sirène, qui, heureusement, n’est pas douée en combat rapproché. Mes doigts glissent un instant sur la pierre à son front, puis j’arrive à l’aggriper. J’insère le bout de mes doigts dans un interstice et je tire. La pierre est arrachée, et la sirène n’a que le temps de tendre la main vers sa gemme avant d’être changée en pierre.

Ron a compris et vient de transformer son ennemi en statue. On se jette tous les deux sur la dernière, la plus puissante. Son rubis nous brûle, son sceptre nous meurtrit, mais la gemme est enfin arrachée de sa tête et tout redevient calme. L’eau dans la salle s’étale puis s’en va. Ron et moi, on se regarde. Pendant une éternité, j’ai l’impression. Puis il me sourit et il dit :
– On l’a fait!
– On est des légendes, je renchéris.
Et c’est comme ça que commence le déchargement. On met tous nos trésors à l’entrée du souterrain mais il est clair qu’on ne pourra pas tout emporter. On ne prend pas l’or, juste les pierres et les raretés. Quand on commence à fatiguer, on décide de rentrer dormir quand… PFFFIOU !
Un bruit terrifiant que je reconnais, suivis du CRATCH ! habituel qui me confirme la terrible nouvelle… D’un même mouvement, on s’élance, Ron et moi, dans le souterrain, lâchant nos bijoux. On émerge à l’air libre, près de la plage de Mermaid’s Hideway.

Notre bateau s’est changé en brasier sous les coups de canon. On ne sait pas trop ce qu’il se passe. Les pirates ne sont pas réputés pour être très futés… Mais si on réfléchissait, on serait pas vraiment des pirates, non ? C’est comme ça qu’on sort nos armes à feu et qu’on contourne notre bateau à la nage, pour découvrir le monstre de canons et de voiles qui se cache derrière. Un bateau ennemi! Comment ont-ils pu savoir qu’on était là ? Ils nous ont probablement suivis depuis tout ce temps.

Notre bateau commence déjà à sombrer, notre seule chance est donc de voler le navire adverse. Je vois deux pirates aux canons, plus un qui dirige les opérations sur le pont. Ils sont donc au moins trois.

Ron remonte sur notre bateau pour tirer quelques boulets avant de couler, plus pour blesser les ennemis que d’endommager leur bateau, tandis que je m’infiltre par une fenêtre grâce à mes talents d’acrobate. Je tombe nez à nez avec un pirate, arme à la main, et, heureusement, je suis la plus réactive. Un coup de tromblon et le pirate s’effondre, mais le bruit attire les autres.

Le capitaine se jette sur moi, me faisant lâcher mon arme. Mais j’ai encore mon sabre! Un combat d’escrime commence, qui est pour moi perdu d’avance. Ron, c’est lui le pro du sabre. Moi, non. Le capitaine enchaîne deux coups qui m’obligent à battre en retraite. Je suis acculée au fond de la cale, et je commets une erreur de combat, du genre fatale. Le capitaine saute vers moi, sabre devant…
Un boulet déchire la coque du bateau juste à côté de lui. Dans un fracas de planches et de tonneaux renversés, il est projeté dans des sacs de nourriture. Je saisis mon tromblon et tire deux fois. Mort. Ni une ni deux, je remonte sur le pont pour trouver Ron tuant le dernier pirate. Alors, on fonce en bas réparer les brèches, on éteint un feu ici ou là…
———————-
Ron et Mollie, chasseurs de sirènes. C’est comme ça qu’on nous appelle. Aujourd’hui, je suis une des pirates les plus riches et célèbres de Sea of Thieves. Je passe toujours ma vie en mer.

Qu’en est-il advenu de Mermaid’s Hideway et de toutes ses richesses ? Les pirates ont pillé jusqu’à la dernière pièce. Ils ont pris les cadrans de porte gravés de sirènes, les piliers de marbre, les statues, le carrelage…

Les sirènes en colère (y en a des centaines sous l’eau, en fait) se sont même décidées à nous attaquer. Les corps défunts des plus puissantes d’entre elles se sont figés en pierre, et on en retrouve parfois dans l’océan. D’autres sirènes, peu rancunières, ramènent les pirates tombés à leur bateau.

Neuf ans après notre périple, je reviens au même endroit, qui est méconnaissable. J’entre dans la salle aux statues, où il reste une unique sirène trop lourde pour être transportée. Je pénètre dans la salle de la fortune, sombre et vide.

Je revois les images de mon voyage. Je trouve alors une pièce d’or oubliée dans un coin, avec une petite sirène gravée dessus, le tout recouvert de poussière.

Je la serre fort dans ma main. Aujourd’hui, je n’ai plus le même esprit qu’avant. Je vais pas m’en servir pour me payer un grog, non, je vais la garder en souvenir. La dernière pièce de la fortune des sirènes…

Désolée, les sirènes, dis-je en serrant ma pièce

Je rajoute, avant de sortir de la salle :

– Mais les mers appartiennent aux pirates.

Voilà, nous espérons que ce treizième chapitre, « La fortune des sirènes », vous aura plu.
N’hésitez pas nous faire des retours, et encore une fois, à nous proposer vos histoires !

Restez à l’écoute sur Sea of Thieves France
Suivez nous sur notre Twitter
Suivez nous sur notre Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.