LE CODEX : LE BRUIT DU BOIS

Ahoy moussaillons !

Nous nous retrouvons cette semaine pour un nouvel article du Codex, qui ne portera pas sur les légendes pour cet opus, mais plutôt sur quelque chose de très concret. Aujourd’hui nous allons nous attarder sur nos superbes modèles de navires disponibles pour la navigation en jeu.
A l’aide d’un petit face-à-face détaillé, nous allons les observer et constater des différences présentes entre le virtuel, et le réel.

Accrochez-vous à vos gouvernails, et allons-y!

Dans Sea of Thieves, votre pirate a le choix de prendre la mer avec trois navires bien différents afin d’affronter monstres et légendes, et de devenir le plus fortuné de tous.

Le premier navire disponible pour un pirate se nomme le Sloop.

Un Sloop dans Sea of Thieves

Navire de petite taille pouvant accueillir jusqu’à deux pirates, il est constitué d’une coque renfermant une cale semi-immergée, un pont terminé d’un château arrière sur lequel se trouve le gouvernail, ainsi qu’un seul mât central portant une unique voile carré. La proue du navire comporte, en plus des figures de proue disponibles auprès des charpentières de tous les avants-postes, un mât de beau-pré (plus communément confondu avec l’éperon par nombres de pirates), et sa poupe peut supporter une chaloupe.
Niveau armement, le Sloop n’a à sa disposition que deux canons, un disposé sur chaque bord, ce qui en fait donc un bateau avec une force de frappe très réduite. Grâce à sa petite taille cependant, il est capable de faire des départs accélérés très vifs une fois l’ancre levée, toutefois il perdra rapidement en vitesse dès lors qu’il atteindra le large. Sa petite structure lui offre également une grande maniabilité : capable de naviguer dans des endroits restreints en hauteur, en largeur et surtout en fond, il vous permettra d’esquiver et/ou semer d’éventuelles menaces avec beaucoup de facilité.
C’est donc un navire idéal pour naviguer sans prise de tête puisqu’il est facilement manipulable par un seul homme, permettant de se déplacer entre les îles avec facilité.

Dans la réalité, le Sloop est un voilier avec un seul mât portant une voile aurique et un seul foc, autrefois destiné à la pêche. C’est un navire rapide et maniable, qui est de nos jours surtout utilisé pour la plaisance. Le mot « sloop » tient son étymologie du terme néerlandais « sloep ».
Il existe également une autre version du sloop dénommée « sloop-of-war ». Ces petits vaisseaux de guerre très rapides, à un, deux ou trois mâts, mais faiblement armés, servaient d’escorte à des vaisseaux plus gros tels que les frégates.

 

 

Le second navire à votre disposition pour partir en mer, est le Brigantin.

Un brigantin dans Sea of Thieves

Navire de taille moyenne pouvant accueillir jusqu’à trois pirates, il possède une forme très allongée et longiligne avec un seul pont et une cale faisant toute la longueur de ce bateau, semi-immergée. Il est équipé, de la proue à la poupe, de deux mâts : le mât de misaine avec une seule voix carrée et le grand mât avec deux voiles carrées, ainsi qu’un beau-pré sur la proue.
Question armement le Brigantin comporte 4 canons, deux disposés sur chaque bord, qui offrent une force de frappe très correcte pour un navire de son envergure. Grâce à sa taille plus réduite que le Galion et sa forme très fine, il est capable de départ puissant et rapide après un levé d’ancre et atteint une vitesse de pointe légèrement inférieure à son aîné, cependant très respectable en cas de danger. Moins maniable que le Sloop, il reste cependant facilement dirigeable pour un équipage aguerri et offre un excellent compromis entre notre plus petit et notre plus gros modèle de vaisseaux dans sa globalité.

IRL, le Brigantin était auparavant un navire à voiles (avec deux voiles latines) et à rames. L’usage des rames disparaît peu à peu dans les siècles qui suivent, et le type de voiles utilisées sur ses mâts évoluent, se transformant en voile carrée et brigantine sur le grand mât.
Grâce à sa taille moyenne et son envergure, il devient un vaisseau idéal pour tout ce qui est mission de guerre, d’espionnage, de chasse et de reconnaissance. Il devient également très utilisé par les pirates, notamment en Méditerranée.
Le Brigantin devient peu à peu très remplacé par une autre version appelée le « Brick ». La réelle différence entre ces deux navires tient aux voiles : en plus des voiles carrées et de la brigantine, le Brick se voit ajouté une grande voile sur son grand mât, ce qui lui offre une meilleure prise en vent arrière et donc une meilleure vitesse. Ces deux bateaux étant similaires, nous pouvons supposer que leur armement l’était aussi : maniable par un équipage assez minimaliste de 13 à 15 personnes (3 à 5 personnes seules pouvaient suffir à faire naviguer ce vaisseau), il embarquait une série allant de 8 à 18 canons de petits calibres, ce qui suffisait amplement pour les escarmouches ou les escortes que ces types de navires effectuaient.

 

 

Le troisième (et pour le moment dernier) type de vaisseau disponible sur la Mer des Voleurs, s’avère être  le Galion.

Un Galion dans Sea of Thieves

Ce dernier est un impressionnant navire à deux ponts pouvant porter un équipage de 4 joueurs maximum, avec deux cales en son sein : une immergée, et une au-dessus de la ligne de flottaison du vaisseau. Il possède, de la proue à la poupe, un mât de beau-pré, un mât de misaine portant deux voiles, un grand mât avec trois voiles puis un mât d’artimon (ou mât arrière) avec deux voiles également. Ces dernières sont toutes des voiles carrées. Deux châteaux caractéristiques, un à l’avant et un à l’arrière, carré et portant le gouvernail, lui donne sa forme haute.
Point de vue armement, le Galion a à sa disposition une impressionnante force de frappe grâce à ses 8 canons au total (4 disposés sur chaque bord), capable de détruire n’importe quel vaisseau à sa portée. Grâce à ses 7 voiles, il atteint la plus haute vitesse de pointe du jeu lorsque celles-ci se trouvent toutes au vent, vous permettant de rattraper n’importe quel navire, de combler de grandes distances en peu de temps ou bien de distancer n’importe quelle menace rapidement. Il est cependant très pénalisé par tous ces avantages de taille qui le rendent très peu maniable en cas de manœuvres serrées, et il nécessite un minimum de 3 joueurs pour être correctement manipulé sans être pénalisé par sa « lourdeur ».

Dans la vie le Galion, d’origine Espagnol, était un impressionnant navire voyageant en escorte, pouvant porter de 3 à 5 mâts et servant principalement dans la marine de guerre. Le modèle Espagnol devient obsolète dans la marine lorsque l’Angleterre, au dernier quart  du 16ème siècle, développe des Galions bien plus performants en terme de vitesse et possédant une puissance de feu bien plus élevée. Finalement au 18ème siècle il se voit complètement remplacé par les bricks ou les frégates, et ne servira plus qu’aux transports marchands, majoritairement pour le transport de métaux précieux.
Le plus gros Galion espagnol connu, le São João Baptista (surnommé Botafogo), pesait 1000 tonnes et accueillait 366 canons de calibres variés, mais la majorité des navires portaient une cinquantaine de canons embarqués et disposés sur les deux ponts du vaisseau.

 

C’est ainsi que se termine ce nouvel opus du Codex !
J’ai conscience que des informations peuvent manquées dans les descriptions réelles des vaisseaux qui ont été faites, par conséquent, il est possible que cet article soit mis à jour durant la semaine à venir afin de renforcer les paragraphes concernés.

N’hésitez pas à revenir par ici après votre première lecture! 😉

VOIR LES AUTRES PAGES DU CODEX

Restez à l’écoute sur Sea of Thieves France
Suivez nous sur notre twitter

Source utilisée pour cet article : Wikipédia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.