batailles des damnes

LES DAMNES : Les batailles des damnes

Les histoires sont proposées par Skorth  membre et « Scribe » du clan des Damnés ainsi que divers membres du clan.

Un endroit glauque et lugubre  où les pirates échangent les histoires de leurs plus belles batailles.

16 décembre 2018 Journal de bord du Leviathan

Par Skorth

Je pose ma botte sur le pont du brigantin. Une belle journée, c’est l’heure de s’enrichir. À mon bord, deux nouveaux, Fireleon et Nedalix, qui connaissent déjà bien les rudiments du métier. Après quelque temps de quêtes, Nedalix se doit de partir retrouver sa femme et ses enfants, direction donc Galleon’s Grave pour vendre notre maigre butin. Une fois parti, Firelon et moi-même décidons de mettre cap sur le fort squelette actif depuis une bonne demi-heure. Au moment de partir de l’avant-poste, rien… de simples nuages gris partout autour… un autre équipage nous avait devancé. Nous nous dirigeons donc vers le fort, où nous voyons un somptueux galion arrêté à l’ancre, probablement en plein chargement de richesses. Malgré mes tentatives désespérées d’appel à l’aide, personne ne nous rejoint… tant pis, on les combattra à deux ! On s’arrête dans leur angle mort pour les canonner à l’abris quand j’aperçois du mouvement sur la plage.. un homme, ou plusieurs, qui se déplacent près du galion, au milieu d’un tas de richesses. Ni une ni deux, je charge un boulet dansant et fait feu sur la plage, avant de bombarder les pirates festifs. S’ensuit alors une explosion formidable inattendue, le baril squelette ayant explosé sous l’impact de mes boulets. Bref, le galion coulât bien vite, et nous empochâmes près de 15k d’or, tels de vrais forbans !

20 décembre 2018 Journal de bord du Bloodtempest

Par Skorth

Je ne m’attarderai pas longtemps sur cette journée, bien qu’elle fut marquée par beaucoup de sang. La journée commença comme souvent, on chargea le bateau à l’avant-poste et direction un fort actif non-loin. Malheureusement pour nous, le fort est déjà occupé par un petit sloop. On décide donc de s’arrêter, camouflé derrière une île, pour se ravitailler en ressources et laisser le sloop travailler pour nous avant de l’attaquer. Surprise ! Un autre sloop séjournait sur cette île.. maintenant il séjourne au fond de l’eau. Nous nous dirigeons ensuite vers le fort, et là non pas un, non pas deux mais bien trois sloops ! Le premier coule misérablement sous les canons d’un autre navire et de l’île tandis que le second s’allie avec l’équipage déjà présent sur l’île. 15 minutes plus tard, les deux navires sombrent sous le feu de nos boulets. Victoire ! Le fort est à nous. Le plus amusant reste la rencontre avec un 5e sloop qui se dirigeait vers le fort. Je me lance en barque pour les intercepter, monte à leur bord, les tue les deux et pars dans la cale à la recherche de trésors. Seule une caisse de boulets posée au sol retint mon attention. Je m’empresse de charger 50 boulets dedans et repars aussi vite sur ma barque pour revenir à mon navire. Fin du journal, total : 4 sloops coulés sans aucun état d’âme.

29 décembre 2018 Journal de bord du BloodTempest

Par Nasheur

Encore un verre … juste un … foutu tavernière qui veut plus me servir, je paye pas mais quand même … Bon, il est temps d’aller se remplir les poches de petites piecettes étincelantes ! Le sloop est prêt, je ne sais pas encore vers quoi je vais m’aventurer ou si je ne vais pas me taper un galion squelette comme la dernière fois … Je l’aimais bien le dernier navire que j’avais, foutu squelette quand on y pense, faudrait vraiment qu’ils nous foutent la paix ! Je m’en vais donc chercher quelques coffres par ci par là, histoire de payer ma gnole. Je fais quelques îles tranquillement sans réelle visites dangereuses Puis un brigantin pointe le bout de son nez, voile de mise, l’ancre posé, du pain béni ! je le canonne avec tout ce que j’ai, boulet dormeur, quelques boulets normaux et voila que je rate le boulet de lest, les effets du manque surement, pas grave, je rajoute une quinzaine de boulet, je tue l’un des pirate d’en face. Il reviendra, a coup sur ! Le brig coule doucement, laissant les matelos et leurs loots dans la mer, l’un d’eux essaie de monter sur mon navire, l’erreur de sa part, qui lui coutera la vie au passage un tir d’arquebuse me lèche le bout de l’oreille, foutu couard ! même pas capable de venir se frotter a moi a l’épée ! j’ai que mon pisolet, mais pas grave, j’ai plein de boulet ! je bombarde leur zone, quand enfin il se décide a venir me voir ! les deux sont prêt de mon sloopie et me tire dessus jusqu’a arrivé a 1m de moi. « clic clic », pauvre bougre qui compte pas ses balles, j’ai presque de la peine pour lui quand je lui colle mon arme dans la bouche et que j’appuie plus que un … il s’enfuit, je le tue… fin du combat un précieux butin qui me tends les bras …. un coffre naufragé et un maraudeurs … encore des paysans sans le sous … a quand de vrai combats … – bon, t’as entendu mon histoire maintenant non ? alors paye moi un verre !

08 janvier 2019 Journal de bord du Léviathan

Par Nasheur

L’air était lourd et puant, l’odeur dégueulasse de ses squelettes putrides, j’étais en charge de trois île pour l’ordre des âmes ! Je devais détruire et ramenener les crânes de ses monstruosités de la nature… Mais voila qu’un brigantin posa pied a terre sur l’une des îles référencées. Je reste discret et j’attends de voir ce qu’ils font, aucun coup de feu, pas de coup d’épée, ses vils pirates parlaient avec les skulls, traîtres ! Il ne m’en fallut pas plus pour leur donné la chasse, 3 contre 1 c’est faisable si je tiens a flot ma barque ! Les combats s’engagent et se réengagent, plusieurs fois je tombe, mais pour chacune de mes morts, j’emmenais deux des leurs … c’était un cercle sans fin.
Puis vint leur fuite, n’assumant pas leur traîtrise, il fuyait ! Et puis quoi encore ! les canons tonnèrent de leurs coté sans faire mouche ( vrai, ils ont tiré pas moins de 3salves de 10 boulets a deux, soit 60 boulets, j’ai pris UN trou ) Mon canon parcontre … faisait mouche 90% du temps, et voila qu’on faisait le tour de Galeon grave, encore et encore, un autre cercle sans fin … Ils m’abordent a deux, le premier n’a même pas le temps de posé pied sur mon navire qu’il était déjà mort, le second suivait peu de temps après … 10min … 20min … je leur ai déjà piquer un rubis et vendu sous leur nez, mais leurs cales sont bien pleine, butin qu’ils ne méritent largement pas au vue de leur méfait ! Et puis la roue tourne, mon succès tourne en ma défaveur … j’avais pourtant vue leur drapeau d’alliance, je savais qu’ils n’étaient pas seul … Mais de là a voir 1 galion et 1 autre brigantin foncer sur moi … savait’il a qui ils avaient a faire pour envoyer toute leur armada ? 10vs1, c’est bien plus compliqué, aussi faible soit’il … pas grave, pour l’honneur !!!

12 janvier 2019 journal de bord du Léviathan

Par Dralmus

Un pirate était déjà sur le pont du brigantin ou il gesticulait comme un verre de terre pour me dire qu’un galion était sur un fort actif. Ni une ni deux je regarde vite fais dans la taverne ou @☠ 𝕯𝖔𝖑𝖈𝖊 ☠ était en mode fête presque nu a danser sur le bar, @Nasheur fumait sa vieille pipe dans un coin et @le soldat inconnu était occuper a draguer la grosse tavernière… Le Bloodstorm était en réparation et donc l’équipage était en PLS je n’aurai pas d’aide de ce coté la. Je rejoins donc mon compagnon et nous sommes parti vers le fort; Zut ! le galion vient de le finir et part en direction du prochain. nous le suivons ou une bataille s’engage, la navigation de notre brigantin était parfaite laissant les rosbeef dégouté de nos manœuvres. Après plusieurs tentatives de leurs part pour nous mettre l’encre un des leur réussie enfin et il arrive même a me mettre 1 balle entre les deux yeux pendant que Tony était sur leur bateaux… Défaite inévitable >< Mais leur erreur a était de troll dans le navire du passeur MONUMENTAL ERREUR 🙂 Je négocie donc avec le passeur un peut plus de temps dans le monde des vivants pour retrouver notre brig et Tony.
Nous sommes prêt du fort et une petite chaloupe nous attendait prêt du bateaux <3 Nous repartons et cachons le Brig derrière des rochers, rames en mains nous approchons prêt du fort ou nous avons débusqué 2 barils que nous faisons péter sur ce galion moisi !ils reviennent écoper 1 mort puis… ma mort >< lol. Tony était toujours là-bas et annonce que leur bateaux a coulé MOUHAHAHAHAHA ! je reviens donc avec le brig un long combat de cache cache s’engage avec les 2 restant sur l’île qu’on fini par buter, mais le galion revient, il tente un contact direct; heureusement pour moi le Brig est rapide et la voile arrière suffis a déjouer sont plan a 2 pièces d’or XD Un autre long combat naval s’engage alors il nous fallait un troisième membres pour avoir l’avantage. Puis la arrive @🦜 𝒢𝑜𝓀𝒽𝒶𝓃 🦜 le sauveur mdr Et puis la nous voyons un autre brig arrivé et qui fait une alliance avec le galion -_- FUCK les rossbeef >< ont coule … Mais Gokhan et Tony était en mode ninja sur le fort qu’ils finissent. Je m’empresse de revenir avec le bateaux quand soudain mes 2 acolytes annoncent qu’un petit baril vient de peter sur le galion qui est a 10 mètres de moi MOUHAHAHAHA je fonce donc dans le galion pour faire encore plus de dégât, il coule.
L’équipage du galion ramène le baril skull sur le brig je fonce après quelques kill au passage et j’explose le baril dans leur brig de rossbeef XD couléééééééé !!!! nous prenons le fort + retour plunder avec des loot sur l’avant post (ouai WTF pas compris lol) Fort qui repop au même endroit nous le finissons au retour petit sloop avec du loot (merci a eux) vente et CONTENT !! vraiment une bataille épique

16 janvier 2019 Journal de bord du Bélier

Par Nasheur

Le temps se fait long dans la taverne et Tania est toujours présente pour nous vendre son grog infâme… Il est temps pour moi d’aller voguer sur les Mers. Une petite balade pour Athena me fera peut être un peu de bien ! Les premières énigmes sont relativement facile et je n’ai aucun mal de me défaire de ses satanés squelettés. Arrive mon arrêt sur Shipwreck Bay, les coffres se creuse rapidement et je commence a avoir une petite somme sur mon sloop. Puis vint le tonnère … sauf que … se sont des boulets de cannons oui !! Etant de l’autre coté de l’île j’arrive trop tard et mon navire coule sans même une réparation. Un coup de tromblon qui me vient d’enface et je meurs … ( oui oui, j’ai entendu, j’ai vue le tir de tromblon, j’ai jamais vue le mec et il était devant moi ) Le passeur se fou de moi, je m’engraisse blablabla, jlui demande de me renvoyer vers le royaume des vivants et je lui promets 3 nouvelles âmes ! Il accepte.
Sloop flambant neuf, je scie littéralement les vagues, et je rejoints rapidement le brig qui fuyait les lieux avec mon précieux loot, loot qu’ils arriveront a vendre en petite partie sur Dagger Tooth Je me met a leur cul, je bombarde avec mon unique canon, j’en tue un, je vois le deuxieme qui répare, mais où est le troisième ? Coup de tromblon quand je me retourne pour vérifier mes échelles … Je ne l’ai toujours pas vue. Je demande au Passeur si il se joue de moi, si ce n’est pas lui qui envoie une âme pour me tourmenté, il m’assure que non, et n’aimant pas les choses qui se passe au dessus de lui décide de me renvoyer de nouveau ! Il veut la tête de ce rat des mers pour le questionner ! Je reviens sur mon bateau, le brig fuiyant de nouveau, je ne suis pas dupe, je sais que celui qui m’a tué est toujours là ! je regarde a la vigie, je vois son fessier dépassé, croyait’il que je le verrais pas ? je mets les voiles, je fais semblant, je suis a la barre, il est au tromblon je sais qu’il ne peut pas me tuer de là où il est ! Je l’entends descendre l’échelle de la vigie, que j’ai juste devant moi ! rien, personne … Un nouveau coup de tromblon, m’éjecte cette fois de mon bateau, mais je reprends l’échelle a temps, je monte, et vois le plus gros mec jamais vue, a en faire palir MobyDick ! Comment je ne le voyais pas, jamais je ne saurais, mais le passeur le cuisine depuis que je lui ai envoyer son corps ! Quand au brig, ma foi, le passeur lui a envoyer le Kraken, plus de fuite possible, j’ai tué les deux survivants et leur navire sombra avec le loot restant que jamais personne ne récupérera ! ( on passera le fait qu’un mec était aller sur mon sloop pendant qu’ils se faisaient couler par le kraken, lui je l’ai vue de suite … RIP a lui.) Résultat, pas de loot, pas de thune, et toujours cette bonne vieille Tania qui me tends sa chopine de grog toujours aussi infâme ….

17 et 18 janvier 2019 Journal de bord de la Faucheuse

Par Drusyc

Mon grog est chaud et les gémissements de peur de Duke commencent à m’agacer, de plus, je me dis que mon Sloop n’a pas naviguer depuis un petit moment. Je fais donc le plein de ressource et achète un voyage auprès du Collectionneur d’Or local.
.: Chapitre 1 :. → Deux îles à visiter. Une énigme courte et… Oh, une Carte au Trésors avec… 8 croix !? Je m’empresse de m’y rendre, je tourne, je fouille, j’élimine ces maudits squelettes qui veulent faire mumuse et creuse là où ma pelle doit faire mouche. 8 Coffres de Capitaine. Hum… Ce pourrait-il que j’ai fais une bonne affaire chez le Collectionneur d’Or ? Je met le cap sur ma prochaine destination pour y récupérer un Coffre d’Aventurier cette fois, mais un Coffre de Maraudeur m’attendait lui aussi, bien sagement, sur une plage.
.: Chapitre 2 :. → Une autre énigme et une autre carte au trésors, mais une seule croix cette fois… Hum… J’ai un mauvais pressentiment… Je vais m’arrêter au premier avant-poste pour vendre mes trouvailles et me recharger un peu en ressources. Cap sur ma prochaine destination. Ce bruit… Hmpf, cette racaille de poiscaille d’Affamé veut jouer on dirait. Hé bien jouons ! 10 boulets… 20 boulets… 30 boulets… et tout autant de balle de mon précieux fusil à lentille… Je fais mouche à chaque fois mais il est toujours en vie… Je ne comprends pas, puis la réponse vient d’elle-même à moi… Cette foutue carpe dentée était possédée par les morts, une Vaisseaux Squelettes vient d’apparaitre et le dernier boulet tiré à achevé le Squale. Je relève mon ancre, tant pis pour le contenu de l’estomac de l’autre bestiole marine, je ne peux pas me permettre de rester statique avec ce Galion des morts juste à coté. Je tire, boulets de Lest, de Grog, et classique, il est mal en point, il ne me reste que quelques tirs à faire…
Mais ces saletés décomposées ont décider de frapper une dernière fois. Je me prends un boulet qui me fais lâcher mon canon, puis un deuxième qui m’éloigne à l’autre bout du bateau et un troisième qui m’envoi par dessus bord. Je réussis à attraper mon échelle, mais je me prends un quatrième boulet et suis de retour à l’eau… Je ne peux qu’assister, impuissant, au naufrage de mon Sloop Bon, tant pis, je n’avais rien à bord… Quoi que… Ah si ! Ma caisse de boulets pleine ! Mais je suis loin de l’avant-poste et je n’ai pas de Chaloupe et pas de bananes sur moi… Je tente quand même, je nage, longtemps, j’ai un mauvais pressentiment… Comme quoi j’ai de l’instinct ce soir, à peine retourné que je vois un Requin me foncer dessus et que je m’empresse d’abattre. Je reprends ma route et après presque une nuit de nage, j’arrive finalement à l’avant-poste et à vendre ma Caisse. La sirène me ramène à mon Sloop et je reprends le cap pour mon voyage. Rien de très intéressent sur la première île, mais un Coffre du Chagrin sur la deuxième île. Je dois vite retourner à un Avant-Poste, je ne peux pas rester avec cette pleureuse à bord trop longtemps.
.: Chapitre 3 :. → La chialeuse est vendue, je met les voiles vers ma prochaine destination. Il ne se passe rien, je fais route tranquillement. Un coffre d’Aventurier et un de Capitaine… Fichtre, ce voyage commençait si bien. Je commence à me demander si je ne devrais pas m’arrêter là pour ce soir. Hum ? Que vois-je… Un Brigantin… Je m’approche pour lui demander ses intentions. Ils ne répondent pas. Je ne veux pas prendre de risque. Je m’empare d’un Baril de Poudre et à monte à leurs bords. Ils me voient, ils ont peur, ils ne veulent pas que j’accède à leur cale, mais j’y arrive et l’explosion se produit. J’arrive sur le Vaisseau des Damnés, mais je ne suis pas seul, l’équipage du Brigantin au grand complet y est aussi. Le Passeur me sourit et m’ouvre la porte. Je me dirige donc vers…
.: Dernier Chapitre :. → Une île, Crescent Isle, une énigme. Bon ça sent pas bon pour les richesses tout ça. Mais c’est la dernière étape alors autant aller jusqu’au bout. Je manque de m’endormir avec ce vent de face mais j’arrive à destination. Qu’est-ce-que !? Ca brille, partout ! Vite, ma longue-vue ! Une Statue de Sirène en Saphir… Non, deux ! Et à coté…? Un Coffre d’Épave de Capitaine ? Puis… Une Caisse d’Épices Exquises ? Cette île me plait finalement ! Cette énigme sera vite résolue, je connais très bien cette île. Jouer de la musique dans le pont de la Caverne, c’est fait. Je me dirige maintenant vers la bassin naturel en hauteur… Tsssssk, foutus squelettes, ils m’ont fait perdre du temps avec le Sniper planquées… Pire que des Rosbeefs ceux-là. Je dois d’abord trouver un Tonneau de Banane avant de reprendre mes recherches de l’énigme. Hum…? Tiens donc… Haha, en fait, je les remercie ces squelettes, je n’aurais peut-être pas vu ce Coffre de Capitaine sinon… Bref, lever ma Lanterne au point d’eau, c’est fait. Il ne me reste que le totem aux trois crânes à trouver et je sais exactement où il est. Je compte mes pas et BING voici mon voyage terminé, pour un Coffre de Maraudeur. Mais il est bien gardé, 7 Squelettes, dont un avec un Baril. Je cours à l’opposé pour faire exploser tout le monde. Je m’apprête à retourner déterrer le Coffre mais il faut croire que ces Squelettes m’aiment bien ce soir, ils m’ont mis droit sur la piste d’une Caisse de Thé Rare, qui se trouve être au pied d’une troisième Statue de Sirène en Saphir. Je charge toutes mes trouvaille, je met le cap sur Golden Sand. Le trajet se passe sans accrocs et je peux vendre tranquillement. Allez hop, un p’tit Grog pour célébrer tout ça et au lit !

5 Mars 2019 Journal de bord de l’Abyssal

Par DawKyn

DES HISTOIRES EN PAGAILLE
Après avoir bu quelques Grog à la taverne, il était temps de partir. Notre dernier périple n’a pas été de tout repos sur les mers. Une coque complètement trouée, un mat avant qui ne tient plus en place… Ce périple aura laissé des séquelles dans la mémoire de l’équipage. Je me dirige vers le ponton et l’Abyssal qui venait juste de se refaire peau neuve, nouvelle proue flamboyante était prêt a partir. Il était nécessaire de recruter pour repartir en mer. 2 matelots s’avancèrent vers l’Abyssal me montrant leur dernière trouvaille. Un parchemin siglé d’un tampon que je ne connaissais pas. Parait-il qu’il l’avait gagné en jouant aux dés. « On aimerait pouvoir naviguer sur ces iles, parait-il qu’elle regorge de trésor » me lança l’un des 2 mouss’. « Dans ce cas prenez place dans mon équipage ». encre levée et voiles affalées, nous nous dirigions vers la première île. Cette ile je la connaissait il s’agissait d’une petite ile enclavé dans la région de … Aussitôt le pied a terre, je sentais une atmosphère pesante différente des dernières fois. Cette ile semblait maudite. C’est alors que surgit plusieurs vague de squelettes. Alternant entre tromblon et épée les vagues ne faisait que s’enchaîner. Un de mes compère fut blessé. « va te soigner et ramène nous le barril de poudre qui est sur la plage » Une dernière vague apparaissait c’était les officiers du redoutable Katy Tirant. « ils n’étaient pas censé avoir disparu en mer ?» « a croire que non ! » notre mouss’ blessé qui entre temps était revenu avec le baril de poudre repris le combat c’est alors qu’une grosse détonation se fit entendre. Les squelettes avaient disparu laissant place a des cranes. Ramenons ca à l’avant poste.
De retour sur le navire, il était temps de partir. l’angle des voiles réglés, nous étions prêt a voguer vers notre prochaine destination. C’est alors que la mer s’assombrit l’eau devint si noir que l’on arrivait meme plus a distinguer le remous de l’océan. Serait-ce cette bête si mystique dont beaucoup de marin et pirates parle. Ni une ni 2 plusieurs tentacules firent leur apparition. « Occupez vous des canons » Le combat fut rude ces tentacules arrivent a bloquer notre navire. Le stock de boulet de canon diminuait grandement. Heureusement que les boulets trouvaient leur objectif. Pensant que la partie était perdue d’avance le bruit des canons ne s’arrêta pas pendant plus de 10 min. Et ce qui fut le plus étrange arriva. Les tentacules se retirent et l’eau devint a nouveau clair. Laissant apparaître différents objets à la surface de l’eau. Sans doute les restes que le Kraken n’avait pu digéré lança un des mouss’. Dans le lot, des pierres précieuses, un coffre de place fort et quelques babioles.. Une fois chargé à bord il etait temps de repartir encore. Un navire squelette fit son apparition. Sorti de nul part comme un nouveau maléfice. A court de boulet, une seule issu possible. La fuite. C’est alors qu’une course poursuite sur les mers se mit en place. Trouver tout ce qu’il faut pour pouvoir se défendre. Sur le trajet de cette fuite des barils remplis de boulets. Apres un rapide calcul de nos ressources : 2 barrils, 20 boulets tout au plus. Nous décidions de nous lancer dans un assaut final. C’est soit eux soit nous. Manœuvre faite nous étions en face de ce navire squelettes. c’est alors que l’on se lança dans un abordage avec nos 2 barils. Un grand boom se fit entendre, un de nos mouss’ avait mis le feu aux poudres..
Jusqu’au dernier souffle il repoussa l’équipage en son bord et moi et mon autre mouss’ au canon en train d’essayer de faire le maximum de dégât. Le bateau coula aussi vite qu’il etait apparu. Les trésors du bateau remontant à la surface nous les chargions à bord de l’Abyssal. Sans ressources pour continuer il était temps de se diriger à l’avant poste vendre tout ce butin. Un beau butin. ET le plus important aucun perte à déplorer au sein de notre équipage. Une fois pied a terre à l’avance poste. Il était temps pour moi de prendre un peu de repos mais aussi de faire réparer le bateau. l’Abyssal était donc devenu par le biais des mouss’ une sorte de légende des mers qui avait réussi a se débarrasser du puissant Kraken. Et pour finir ? Bien entendu comme tout bon matelot et capitaine de navire un bon petit Grog à la taverne du coin pour entendre et raconter cette petite aventure d’un jour sur les mers de Sea Of Thieves..

Mars 2019 Journal de Bord de l’Arcadia

Par DawKyn

S’ELEVER AU RANG DE LEGENDE
Après plusieurs années à voguer sur les mers, un changement de navire pour accueillir un équipage plus grand et un périple de plusieurs mois d’affiler, il était l’heure de rentrer. Les provisions commençaient a se faire rare, on manquait de boulets de planches.. Bref rien qui puisse nous laisser tenir encore quelques temps sur les océans. L’équipage chargeait les derniers coffres et cranes du bateau coulé il y a peu (un gallion connu par beaucoup de Pirates le Hellborn Mermaid.). Après un regard rapide sur la carte, il était temps d’annoncer la nouvelle.
« Matelots sur le pont ! » Tout le monde se mobilisa sur le ponton du navire et regardait en direction de la roue et du pont supérieur dédié aux officiers. « Matelots, comme vous le savez, cela va faire 150 jours que nous avons pris la mer, cela fait 150 jours que vous avez donné corps et âmes sur ce bateau. Cela fait 150 jours que vous vous démenez sur l’Arcadia ! Pour certains, qui sont sur ce navire depuis le début cela fait 245 jours que nous avons commencé nos péripéties ! Je suis fier d’avoir vécu ces moments auprès des hommes les plus courageux que j’ai pu connaitre. C’est dans toutes ces batailles et ces quêtes que vous avez prouvez votre bravoure ! C’est aussi dans ces évènements que nous avons perdus des proches, des amis et que nous n’oublierons pas. Sachez que l’Arcadia est aujourd’hui connu dans plusieurs régions. Pour le dévouement de son équipage et la robustesse de ce navire. Aujourd’hui, j’ai pris la décision qu’il était temps de mettre pied à terre quelque temps et dépenser notre argent durement gagné. Et je comptais vous l’annoncer par ce rassemblement… » C’est alors qu’un sentiment étrange s’empara du navire un mélange de soulagement mais aussi de mélancholie. Sans doute que certains se voyaient déjà revoir leur famille d’autre avaient déjà le mal de l’équipage et de la relation fraternelle qui allait prendre fin.
« AFFALEZ LES VOILES ! NOUS PARTONS ! DIRECTION l’AVANT POSTE PLUNDER ! » L’Arcadia se mit en route vers sa nouvelle destination. Quelques jours plus tard, l’Arcadia arriva à Plunder, l’équipage était en train de vendre auprès des marchants tout ce qui avait été accumulé depuis plusieurs mois. Crânes, reliques, coffres, épices, serpent, nourriture… Pendant que je prenais un Grog à la taverne assis dans un coin. Un étranger habillé de vetements sombre et aux yeux bleus diamants s’approcha. « On raconte beaucoup de chose sur vous, votre navire l’Arcadia et l’équipage. Vos péripéties se content dans beaucoup de régions. Comme beaucoup de pirates, vos pères ont estimé que vous étiez une vrai Légende Pirate. Il est temps de les rencontrer… Sa seigneurie Pirate vous invite à les rejoindre. Soufflez cet air quand vous arrivez dans une taverne pour les rencontrer. » Il donna un morceau de papier ou était inscrit des notes à jouer. Pris par un sentiment étrange le papier se détruisit et la mélodie s’empara de moi. C’est alors qu’une cave souterraine s’ouvrit sous mes pieds… la suite je ne peux pas encore en parler…

AVRIL 2019 Journal de Bord de La Fortune

Par Platypus

La quête avant la crevette
Cela faisait longtemps qu’ils ne s’étaient pas retrouvés sur les mers. Gokhan, surnommé la planche, capitaine du bateau, Le Chaval, saltimbanque, et enfin moi-même Platypus, gabieret scribe à mes heures perdus. Après avoir quittés la taverne pour fêter nos retrouvailles, nous prîmes enfin la mer pour aller faire un mystérieux voyage donné par un ivrogne affalé sur le comptoir.
Cette quête se passa plus que bien, malgré un galion qui semblait faire le même itinéraire que nous. Nous restions sur la défensive, jusqu’à ce qu’un petit sloop anglais hostile voulût ouvrir le feu sur nous, mais, une petite infiltration, quelques coups de coutelas et un baril explosif ont eu raison de lui. Mais pendant cette quête, quelque chose nous rendait perplexes, dès lors que nous quittions une île, un mégalodon venais nous suivre, mais sans jamais attaquer, il était comme notre compagnon de voyage.
Enfin après quelques heures de labeur à la recherche de ces fameux coffres, nous réussîmes à les trouver, enfouis sur l’île du nom de Smuggler Bay dans les Shores of Plenty. La récupération de notre dû fut fastidieuse, car attaqués de nouveau par la Sloop Anglaise et par un navire de squelettes, mais, en bon pirates, nous n’avons pas abandonnés et nous avons déterré ses coffres dont une lueur bleutée s’échappait. Rentrant à l’avant-poste le plus proche, nous nous sommes étonnés de ne pas retrouver à nous suivre notre grand amis poisson. Mais ce qui nous préoccupaient le plus était se savoir si nous allons pouvoir vendre notre butin durement obtenu.
L’arriver à l’avant-poste ne fut pas si problématique que ce que nous pensions et j’oserai même dire qu’elle fut plutôt simple. Nos poches pleines d’or et verre de grog à la main nous nous demandions dans qu’elle aventure pourrions nous nous lancer maintenant, et comme aucunes décisions ne fut prise, nous sommes retournés sur les mers dans le seul but d’explorer, de découvrir de nouvelles îles et de nouveaux horizons.
Après environ une heure d’exploration maritime, c’est notre ami le mégalodon qui est revenu nous voir mais cette fois s’il semblait plus joueur. À cause de cela, nous avons décidé d’amarrer notre bateau au pont en construction d’une île rocailleuse en forme de grande arche. Après avoir passé quelques minutes dans l’eau avec ce grand requin, l’idée de le tuer au coutelas est devenu notre objectif et notre ami semblait avoir pris pour cible le capitaine de l’équipage, Gokhan, qui s’empressa de se réfugier sur un rocher ce qui par conséquent le plaça en sécurité face au monstre des mers qui tournait simplement autour de lui. Face aux rondes monotones du poisson, moi, Platypus, simple gabier et scribe, pris mon courage et sauta à l’eau pour affronter à mains nu le requin en le bloquant dans son élément ce qui laissait le champ libre au troisième membre de notre équipage, Le Chaval, pour lui assener des coups de sabre. Notre saltimbanque, fidèle à lui-même, voulant faire le spectacle monta sur la bête, le chevauchant ainsi comme un vulgaire canasson. Après sûrement une heure de lutte acharné contre ce mégalodon aussi intelligent qu’une crevette, nous réussîmes enfin à lui asséner le coup de grâce, le laissant sombrer dans les profondeurs de l’océan.
C’est donc ainsi que notre aventure à bord de la brigantine nommé La Fortune, nous rapporta or et pouvoir, et nous fit découvrir que sur ses mers, les plus grands prédateurs peuvent être aussi perspicaces et futé qu’une crevette ou qu’un bigorneau.

12 mai 2019 Journal de bord du Leviathan

Par Skorth

Je pars en galion accompagné de mon équipage, @Foncdercommebob, @SH4D0WL [Crypto] et @Eneyk, à l’assaut de l’Arène. Il est temps de se faire une réputation auprès de DeMarco. 4 galions. On est le vert, le Lucky Rover. Nom de merde, pavillon de merde, tant pis, ça ira pour cette fois. Tout ce que je veux, c’est gagner. Et tuer. Ouais c’est cool ça aussi. Enfin bref, passons. On part tout de suite, direction une petite île à l’opposé. 5 coffres, ça s’annonce rentable. La tempête nous ralentit un peu, mais on arrive à tout déterrer sans souci. De l’autre côté, le jaune a déjà coulé, le bleu et le rouge font leur vie. On part de suite vendre nos coffres pour un petit 5000 points, ça suffit quand même pas. Les bleus jouent bien, ils ont quelques points de plus. C’est vrai qu’ils ont pu canonné les jaunes, ça vaut des points mine de rien. Je vous épargne le reste du match, les rouges nous attaquent sans vraiment s’intéresser à nous, les jaunes sont pas capables de rester deux secondes sans couler, et les bleus font leur vie. A 5 minutes de la fin, ils ont 11’000 points, on en est qu’à 6’000, à peine au dessus des rouges, et on se dirige vers l’un des navires de DeMarco pour vendre nos 4 coffres. Ca suffira pas à dépasser les bleus, mais au moins on sera deuxième. On s’écrase sur le navire, on court vendre les coffres, et pour cause : les rouges sont juste à côté. Et à deux minutes, quand on pensait que le match était terminé, que tant pis on était deuxième, le miracle…
Les rouges arrivent sur le navire avec un coffre, on se rue à 4 sur le porteur, mort ! On vend son coffre… et on reste coincé à une pauvre petite centaine de points en dessous des bleus. On y était presque, mais c’est comme ça. Attendez, quoi ? Un deuxième rouge se ramène avec un coffre. C’est une blague. Le combat fait rage sur le navire, des joueurs de partout, je vois meme plus qui est allié ou ennemi. Au milieu du combat, je remarque le coffre par terre. Plus qu’une minute au compteur. Je cours dessus, m’en empare. Vite ! Un ennemi m’attaque, je hurle de me protéger, je me fraie un passage dans la foule armée. Vite ! J’arrive au marchand, allez. OUI ! C’est vendu ! A peine quelques secondes plus tard, le match se termine, on aura volé cette victoire à quelques secondes et quelques points, merci aux rouges !

27 mai 2019 Journal de mésaventures, sur le sloop La Fortune

Par Skorth

Vous allez vite comprendre pourquoi j’appelle cela Journal de mésaventures ! Reprenons depuis le début…
Il est 20h pétante, je pars seul sur mon sloopie pour faire une Athena. Ma dernière Athena, qui me fera passer 10. Allez ! Du nerf !
21h : L’Athena avance bien, en sloop c’est long, surtout les squelettes, mais je m’en sors. 22h : J’invite @Raidr01 pour m’aider à finir. Il nous reste quelques squelettes et des coffres sur Crescent Isle.
22h30 : On finit les coffres à Crescent Isle. Idéalement, j’aimerais finir à 23h. La quête de l’Athena ? Shark Bait Cove. Ca fait un bout, mais c’est pas dramatique.
22h45 : On se dirige vers Shark Bait Cove, tandis qu’un galion squelette nous attaque sans raison. Laissez-moi décrire le combat :
– 1) Il nous tire un boulet maudit qui relève nos voiles
– 2) Il tire un boulet qui détruit l’ancre et la jette
– 3) Il tire deux boulets qui nous tuent moi et mon associé
– 4) Au respawn, on a coulé
22h50 : Je commence à m’impatienter. On respawn à Smuggler’s Bay. Maintenant on doit traverser toute la carte.
23h : On part de Smuggler’s Bay. 30m plus loin… Kraken… Je vous jure que je suis à deux doigts d’Alt + F4…
23h17 : On l’a fait ! Me voilà Athena 10 ! Yoohoooo

21 juin 2019 Journal de bord, la fable numéro 2

Par Giovanni

17h07 Je recherche un matelot afin de naviguer et faire cette fameuse fable 2, nous remplissons le bateau de boulets et de planches à ras-bord. Asticots, banane, noix de coco, et grenade. Nous sommes parés jusqu’au dents. Levons l’encre et partons vers Kraken’s Fall afin d’explorer avant de commencer la fable. Tuons des squelettes, ramenons des barils de poudres en haut du mat, et remettons les voiles. Tous ça, en 19 minutes seulement.
17h26 Mettons les voiles Sud-Ouest afin de rejoindre l’endroit de réunion afin de commencer la fable 2, Plunder. Un peu de blabla plus tard, nous sommes de nouveau sur les mers pour affronter les énigmes et les défis présentés dans un fabuleux livre. Nous cherchons l’île qui abrite la clé , Snake Island. Elle se trouve au point le plus haut de l’île centrale. Battons Capitaine Avery et repartons en possession de la clé. Déjà 25 minutes de passé pour compléter cette 1ère étape. Dirigeons nous vers Crook’s Hollow, dans la grotte proche de la peinture des deux lézards, le coffre est enterré proche du feu de camp. Nous entendis Capitaine Blake et un autre capitaine squelette parler, nous les écoutons cachés derrière un petit rocher en pierre. On les tues, sans pitié, on creuse ensuite pour trouver le coffre, et hop. Nous nous en allons vite fait, bien fait avec le coffre dans le bateau.
18h21 Ouvrons le coffre grâce à la clé et récupérons les instruments du capitaine Briggsy (une carte des étoiles et une longue vue). Apportons les artefacts à Olivia sur l’avant-poste Plunder qui se lancera dans un rituel de magie noire pour localiser la capitaine. Nous avons obtenus un compas enchanté qui pointe en direction de notre ennemi, Briggsy Le compas enchanté nous mène vers l’île où nous combattrons la capitaine maudite. Une fois défaite, la capitaine a laisser tomber son crâne, orné de pierres précieuses au niveau des yeux. Nous l’avons récupérer et nous l’avons ramené à Madame Olivia sur l’avant-poste Plunder. Yes, Nous venons de terminer la seconde fable ! D’après Madame Olivia, il nous faudra nous rendre auprès de Tasha pour débuter la troisième fable, enfin nous rendre.. me rendre, mon moussaillon s’est suicidé après avoir perdu un bras et un poumon lors du combat contre Briggsy..

Restez à l’écoute sur Sea of Thieves France
Suivez nous sur notre Twitter
Suivez nous sur Instagram

Rejoindre le discord des damnes