autres, blog, les folles histoires de pirates

Les folles histoires de pirates – CHAPITRE 10 : Trahison


Ohé les pirates !

Nous avons le plaisir de vous proposer le dixième épisode de notre série « LES FOLLES HISTOIRES DE PIRATES » après un long moment sans nouvelles histoires à vous proposer. Cette série consiste tout simplement à retranscrire sur le site via divers articles, les histoires qu’ont vécus certains joueurs. Des moments uniques qui auront vraiment marqués nos pirates. Toutes les deux semaines, nous vous proposons une nouvelle histoire, d’un nouveau joueur !

Si vous avez vécu une histoire originale sur le jeu, un moment unique que vous ne pourrez pas oublier, vous pouvez nous la proposer via notre formulaire de contact. Essayez de nous proposer des histoires vraiment intéressantes. Sachez cependant que nos correctrices se réservent le droit de modifier la syntaxe et les formulations des textes afin de les rendre plus narratifs et plus agréable à lire une fois postés sur le site.

Bonne lecture à tous !





RETROUVEZ TOUTES LES AUTRES HISTOIRES

CHAPITRE 10 – LA TRAHISON

Histoire originale proposée par Oxouma

Après avoir réussi à vaincre la flotte squelette, Apiar et Varn’im furent appelés par leurs tribus respectives et partirent en mer pour un voyage qui devait durer au moins une semaine, laissant O’xouma seul avec le Revenant, et lui-même. Mais il ne comptait pas devenir inactif pour autant, et il avait temporairement rejoint l’équipage du Galion « le Flamboyant ». Il allèrent donc acheter des cartes auprès des Collectionneurs d’Or d’un avant-poste, se renseigner sur les éventuelles menaces des équipages squelettes chez l’Ordre des Âmes et levèrent le cap vers Mutineer Rock. Ainsi ils quittèrent Ancient Spire et voguèrent vers l’île en question. Une fois arrivés, ils déterrèrent les coffres, anéantirrent les squelettes présents sur l’île et partirent sur l’île suivante. Ils combattirent les squelettes et trouvèrent des coffres jusqu’à accumuler un trésor non négligeable. Ils décidèrent de dépouiller Smuggler’s Bay de ses trésors car l’île était indiquée sur leurs cartes, puis de vendre leur monceau de coffres. Smuggler’s Bay était loin et un évènement surprenant se produit à mi-chemin. O’xouma était en train de ranger des planches dans un tonneau lorsqu’il sentit une légère odeur de brûlé et un étrange sifflement. Il descendit dans le dernier niveau de la cale et aperçut soudain, posé bien en évidence près de la coque, un baril de poudre dont la mèche se consumait. Il se rua aussitôt sur le baril et éteint la mèche, conscient d’avoir évité une catastrophe de très peu. Il émergea de la cale et se rendit dans la cabine du capitaine afin de vérifier que tous les coffres étaient présents, puis monta à la vigie s’assurer qu’aucun navire ne les suivait. Il l’aperçut à la limite de l’horizon, un galion, mais celui-ci ne semblait pas les avoir vu ni en avoir après eux.

Ils accostèrent sur Smuggler’s Bay, emmenèrent tous les coffres présents sur l’île, récupérèrent le crâne du Capitaine Squelette présent puis firent voile vers le Reaper’s Hideout pour vendre leurs richesses accumulées. Ils avaient parcouru à peu près un quart du chemin quand O’xouma, occupé à tenir la barre, reçu un violent coup sur la nuque et sombra dans l’obscurité…

Lorsqu’il se réveilla, il jeta un coup d’œil autour de lui et s’aperçut bien vite qu’il était aux fers, avec pour seule compagnie le Guetteur (O’xouma avait oublié son nom) qui lui apportait à manger. O’xouma resta ainsi deux ou trois jours sans savoir ce qui se tramait sur le navire, jusqu’au moment où il parvint à convaincre le Guetteur de lui raconter ce qui s’était passé. O’xouma l’écouta attentivement puis réfléchit. D’après le Guetteur, les deux autres membres de l’équipage était des traîtres depuis le début, et faisaient en fait partie d’un autre équipage qui les suivaient sur un Galion Noir afin de les couler et de récupérer leur butin. Il avoua aussi qu’il n’avait pas eu le choix car ils étaient plus nombreux, qu’ils avaient des tromblons, et qu’ils lui avaient clairement fait comprendre qu’ils n’hésiteraient pas à s’en servir. O’xouma réussit à le convaincre qu’il avaient plus de chance à deux, et le Guetteur vola la clé du cachot au nouveau capitaine pour libérer le Viking. Le nouvel allié d’O’xouma remonta auprès des félons fin de les distraire tandis que le Viking se chargeait de boulet de chaos et de boulets incendiaires. Pendant que le Guetteur rejoignait les deux autres membres de l’équipage, O’xouma se rendit à la vigie pour récupérer un baril de poudre, puis redescendit aussitôt. Il retourna se cacher dans la cale, en remontant de temps en temps pour surveiller le Galion Noir qui se rapprochait lentement au loin. Le Guetteur fit ce qui était prévu, c’est à dire qu’il devait faire s’approcher du bord les traîtres en prétextant qu’il avait cru voir quelque chose dans l’eau. Ils s’approchèrent du bord, jusqu’à se coller à la rambarde. Le viking lança un boulet du chaos dont l’onde de choc les éjecta dans l’eau. A partir de maintenant, le temps leur était compté. Tout d’abord, ils chargèrent tout le butin dans la chaloupe, ensuite, ils placèrent le baril explosif à l’avant de la chaloupe. Conscient qu’il ne leur restait que quelque secondes avant le retour des félons, ils incendièrent le premier niveau de la cale, pile au moment où les traîtres réapparaissaient après avoir pris la sirène pour revenir au bateau. O’xouma et le Guetteur s’assirent dans la chaloupe, puis la larguèrent. Ils ramèrent jusqu’au Galion Noir qui les suivait, et mirent le tonneau explosif allumé dans la chaloupe ennemie. Ils s’éloignèrent puis entendirent l’explosion qui indiquait que le navire Noir allait peut-être couler. Le Guetteur et O’xouma échangèrent leurs postes, le Guetteur aux rames. Tandis qu’ils filaient vers l’avant-poste le plus proche, notre viking songea avec amusement que ce n’était pas la première fois qu’il partait dans une chaloupe chargée de tous les trésors d’un équipage. Pendant ce temps, de rage, les deux traîtres quittèrent leur équipage pour rejoindre celui du Galion Noir. Ce geste déclencha l’hilarité chez les deux compères, car les renégats venaient de s’ôter eux-même toute leurs chance de profiter du butin, Ils accostèrent puis vendirent leurs trésors, gagnant ainsi une très belle somme à la hauteur de cette aventure.

Voilà, nous espérons que ce dixième chapitre, « Trahison », vous aura plu.
N’hésitez pas nous faire des retours, et encore une fois, à nous proposer vos histoires !

Restez à l’écoute sur Sea of Thieves France
Suivez nous sur notre Twitter
Suivez nous sur notre Instagram

CORRECTION/SYNTAXE - JackC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.