LE SOMBRE CRANE autres, blog, les folles histoires de pirates

Les folles histoires de pirates – CHAPITRE 4 : Le sombre crane


Ohé les pirates !

Nous avons le plaisir de vous proposer le quatrième épisode de notre série « LES FOLLES HISTOIRES DE PIRATES« . Cette série consiste tout simplement à retranscrire sur le site via divers articles, les histoires qu’ont vécus certains joueurs. Des moments uniques qui auront vraiment marqués nos pirates. Toutes les deux semaines, nous vous proposons une nouvelle histoire, d’un nouveau joueur !

Si vous avez vécu une histoire originale sur le jeu, un moment unique que vous ne pourrez pas oublier, vous pouvez nous la proposer via notre formulaire de contact, ou nous le proposer directement sur notre discord. Essayez de nous proposer des histoires vraiment intéressantes. Sachez cependant que nos correctrices se réservent le droit de modifier la syntaxe et les formulations des textes afin de les rendre plus narratifs et plus agréable à lire une fois postés sur le site.

Bonne lecture à tous !

CHAPITRE 4 – LE SOMBRE CRANE

Histoire originale proposée par Maxime

Mon histoire remonte à des temps lointains. Des temps durant lesquels les squelettes n’étaient encore que des chimères oniriques pour les plus jeunes pirates de la Mer des Voleurs.
Alors que notre somptueux Galion mouillait à l’avant-poste de Galleon’s Grave, et que j’étais occupé à gérer le remplissage de nos cales, j’attendais mes fiers compagnons d’équipages, censés venir prendre la mer en ma compagnie. Un énième aller-retour sur le navire me fit relever la tête sur le pont, pour apercevoir dans le lointain ce sombre message flottant dans les cieux, signe du danger mort-vivant qu’il représentait. Juste un œil à mon compas me permit de deviner que la forteresse qui s’était éveillée, était celle de Skull Keep.

Mes compagnons tardaient à me rejoindre, l’ennui me gagnait. Tout autant que l’envie d’aller voir de plus près ce qu’il se passait sous ce crâne sombre. Après tout, il se pouvait que ce ne soit pas si loin que cela de ma position… Décision fut prise lorsque je tenais une banane dans ma main droite, et que je préparais l’un de nos canons pour une envolée directement vers la forteresse. Je fendis l’air puis les flots, nageant rapidement jusqu’à ma première étape : Isle of the Last Words. Grâce à mon élan, ce fut un aller facile, et je foulais le sable de l’île à peine quelques minutes après mon départ. J’apercevais le crâne, semblant plus proche, et distinguais la forme lointaine d’un autre navire potentiellement accosté à Skull Keep. Ainsi je n’allais pas être seul… Je ne me décourageais pas, et plongeais à nouveau, mais alors que je m’essoufflais à la nage, une vive douleur me prit soudainement les mollets en étau. Un simple coup d’œil en arrière me permit de découvrir la vision d’horreur qu’un aileron de requin sciant les vagues procurait. L’origine de la douleur venait de lui. Je sprintais dans l’eau, mon regard fixait sur la forteresse se rapprochant. Allais-je y arriver, parvenir à poser le pied sur son sol salvateur ? Je tendais la main dans un dernier effort, et un dernier espoir, prêt à toucher la coque du Galion ennemi qui m’attendait, mais alors que mes doigts effleurèrent le bois, une deuxième douleur, plus puissante que la précédente, m’envahit et m’emporta. Mon âme glissa hors de mon corps, et je reprenais conscience sur le pont du Vaisseau des Damnés. Ce maudit requin était parvenu à son but, mais le Passeur me fit signe que cette mort n’était pas la fin, et de son antre je fus renvoyé dans mon corps, à Galleon’s Grave.

Je décidais de ne pas me laisser abattre, et récupérais deux nouvelles bananes avant de réitérer la même opération. La chance fut de mon côté pour ce deuxième essai, car finalement je parvenais à atteindre le navire ennemi et à grimper à son bord. Rapidement je mangeais mes bananes afin de récupérer un peu de vigueur, puis commençais à explorer le bâtiment naval à la recherche de mes adversaires, sans trouver personne. A ma grande joie, l’un des mes compagnons fit son arrivée sur notre propre bateau et je le mis promptement au point sur mes projets, auxquelles il s’accorda. Ni une ni deux, je sortais du Galion adverse pour rejoindre la forteresse. Tout s’enchaîna lorsque la musique ténébreuse s’élevant du cœur du fort me fit comprendre que la fin de l’affrontement était proche, et que la mort définitive du Capitaine de ce raid squelette serait également son dénouement.

Prenant mes jambes à mon cou, j’avançais et tombais nez à nez avec deux des pirates du Galion ennemi, que j’éliminais promptement grâce à l’effet de surprise. Le Capitaine fut par la suite ma cible prioritaire, et j’utilisais toutes mes ressources pour le détruire, récupérant la précieuse clé du caveau qu’il détenait. Sans attendre de représailles venant de l’autre équipage, je quittais la forteresse et me jetais à l’eau. Mon camarade pirate avait capté le signal, et dès le sombre présage disparu du ciel, s’était mis en chemin dans ma direction afin de venir me récupérer. Quelques boulets tirés sur l’autre navire servirent d’avertissement et de menace pour les décourager de nous poursuivre, avant que nous ne prenions le large tous ensembles. Nous savions que nos confrères déçus avaient l’espoir que nous revenions piller notre butin, et pendant de longues heures, nous nous occupions ailleurs, loin d’eux et leur navire.
Bien plus tard, lorsque la voie fut libre, le somptueux trésor de la forteresse fut nôtre, et nos bourses d’or n’en furent que plus remplies, pour notre plus grand bonheur !

LE SOMBRE CRANE

Voilà, nous espérons que ce quatrième chapitre, « Le chasseur chassé », vous aura plu. N’hésitez pas nous faire des retours, et encore une fois, à nous proposer vos histoires !

Restez à l’écoute sur Sea of Thieves France
Suivez nous sur notre Twitter

CORRECTION/SYNTAXE: Ju'w QueenJu’w Queen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.