autres, blog, les folles histoires de pirates

Les folles histoires de pirates – CHAPITRE 8 : La rencontre squelettique


Ohé les pirates !

Nous avons le plaisir de vous proposer le huitième épisode de notre série « LES FOLLES HISTOIRES DE PIRATES » après un long moment sans nouvelles histoires à vous proposer. Cette série consiste tout simplement à retranscrire sur le site via divers articles, les histoires qu’ont vécus certains joueurs. Des moments uniques qui auront vraiment marqués nos pirates. Toutes les deux semaines, nous vous proposons une nouvelle histoire, d’un nouveau joueur !

Si vous avez vécu une histoire originale sur le jeu, un moment unique que vous ne pourrez pas oublier, vous pouvez nous la proposer via notre formulaire de contact. Essayez de nous proposer des histoires vraiment intéressantes. Sachez cependant que nos correctrices se réservent le droit de modifier la syntaxe et les formulations des textes afin de les rendre plus narratifs et plus agréable à lire une fois postés sur le site.

Bonne lecture à tous !





RETROUVEZ TOUTES LES AUTRES HISTOIRES

CHAPITRE 8 – LA RENCONTRE SQUELETTIQUE

Histoire originale proposée par O’xouma

Souvenez-vous… Nous avions laissé O’xouma, notre petit pirate solitaire à la bourse bien garnie, à la taverne, buvant son habituel grog. Pas peu fier de ses aventures, il était maintenant passé maître dans l’art du combat naval, tout particulièrement contre les navires squelettes. Voici comment il y parvint:
O’xouma s’était enfin trouvé un équipage! Deux nouveaux compagnons, souhaitant partager ses aventures. Ils se disaient vikings, ce qui lui allait fort bien, étant lui aussi originaire de cette fière nation ! Il avait également investi dans un brigantin. Il réfléchissait encore pour le nom…

Le petit équipage prit la mer et mit le cap en direction de Tri-Rock Isle. Le premier matelot, le droit et loyal Varn’im à la barre; le deuxième, le courageux et précis Apiar O’pcheb, aux canons. Et O’xouma, capitaine de cet équipage en plein essor, s’occupait de scruter l’horizon.
Il naviguèrent donc vers l’île en se jouant des divers récifs et rochers. L’île était en vue lorsque soudain, une violente tempête les fît dévier de leur cap. Mais l’équipage tint bon et le brigantin s’en sortit avec seulement quelques trous à réparer dans la coque.

Tandis qu’ils reprenaient la direction de l’île, une violente déflagration ébranla le navire: un sloop aux voiles noires, à la solde d’un vil capitaine squelette, pilonnait le brigantin flambant neuf !
O’xouma cria que l’on organise la défense, et Apiar et lui-même prirent place aux canons. Quelques salves précises plus tard, le Sloop partait enfin visiter les fonds marins.
L’équipage repêcha les trésors lâchés par le navire vaincu, puis fit voile vers l’avant-poste le plus proche avec l’intention de vendre le butin. Une fois les coffres vendus et leur bourse bien rondelette, le trio de fiers marins prit une pause bien méritée. Ils en profitèrent pour regarnir leur stock de munitions, de planches et de nourriture en prévision du combat qui les attendait: en effet, il leur en fallait plus, et quoi de mieux que d’attaquer la flotte de navires squelettes qui sévissait dans les environs.
Une fois les ressources stockées, les chopes vidées et un plan d’attaque établi, l’équipage mit le cap vers le sanglant destin de la flotte squelette. Après tout, les mort-vivants avaient engagé les hostilités, O’xouma et son équipage leur feraient payer cet affront.

Une fois de plus, Varn’im barrait le navire à la perfection et ils arrivèrent rapidement en vue du galion ennemi. Le timonier manœuvra astucieusement, permettant à Apiar de harponner le navire et de fournir un angle de tir parfait. Les boulets volèrent, la poudre parla et le galion ennemi sombra à l’aube. Mais nos valeureux matelots savaient que le combat ne faisait que commencer…
Comme l’équipage l’avait prévu, un autre galion ainsi qu’un sloop chargés de squelettes surgirent des abysses de l’océan. Mais l’équipage tint bon. Il tirèrent et tirèrent encore. Mais au moment où le sloop ennemi était envoyé par le fond, le galion, qui avaient subtilement manœuvré, les percuta par la poupe!
Ne possédant plus de boulets ni de planches, le navire de nos aventuriers sombra. L’équipage, ivre de vengeance, négocia avec le Passeur pour revenir sur les mers avec un nouveau navire. Aussitôt, ils firent voile vers la flotte squelette et réengagèrent le combat en prenant cette fois le galion par surprise.
Face au nouveau stock de boulets et à leur ardeur renouvelée, le galion finit rapidement par rejoindre ses prédécesseurs dans les profondeurs de l’océan…
Après un bref instant de répit, qui leur permit de recharger leurs armes et leurs canons et de se restaurer rapidement, surgirent des flots non pas deux, mais trois nouveaux sloops squelettes qui encerclèrent le brigantin et le pilonnèrent sans relâche pendants de longues minutes. Notre équipage résista, répara et riposta avec la même violence ! La plupart des salves firent mouche et les petits mais dangereux navires squelettes sombrèrent les uns après les autres.

Arriva enfin la dernière vague de la flotte : deux galions et leur maudit capitaine… Nos héros étaient prêts à en découdre, mais un incident grippa la mécanique pourtant bien huilée…
Le premier galion surgit devant le brigantin et ouvrit le feu. O’xouma et son équipage ripostèrent et, alors que le combat semblait enfin tourner à leur avantage, un boulet maudit envoyé par les squelettes vola plus haut et plus fort, et termina sa course sur le pont.
Le bruit de l’explosion s’atténuait à peine que tous les canons du brigantin se dressèrent vers le ciel, inutilisables. L’équipage fit volte-face et aperçut le deuxième galion qui les arrosait de feu. Ils reçurent également un autre boulet ensorcelé qui les immobilisa, jetant leur ancre. Ils assistèrent impuissants à une pluie de boulets qui s’abattit sur leur embarcation, et le bateau finit par céder sous le feu combiné des deux galions ennemis. Ils sombrèrent pour la seconde fois, mais leur soif de vengeance leur donna des ailes et ils ré-attaquèrent pour la troisième fois.
Ils réussirent à vaincre le premier galion, mais leur réserve de munitions diminuait dangereusement et ils tombèrent à court de boulets face au navire amiral qui lui, tirait toujours à un rythme effréné. Il leur restait tout de même un espoir : trois tonneaux de ressources qui dérivaient lentement dans leur direction et qui seraient bientôt à portée de harpon. Dans une tentative désespérée, O’xouma se jeta à l’abordage du vaisseau squelette et mit le feu au navire, tout en pourfendant les squelettes toujours plus nombreux. Ils finirent par le submerger, mais son sacrifice ne fut pas vain , car il avait laissé le temps nécessaire à son équipage pour récupérer les tonneaux. Par miracle, ils contenaient une belle quantité de boulets!
L’équipage reprit le combat avec ardeur. Le galion finit enfin par sombrer !
Nos héros récupérèrent donc le butin dûment mérité avec la fierté d’être venu à bout de la puissante flotte. Suite à cette bataille épique, ils baptisèrent leur brigantin “Le Revenant”, car il avait ressurgi plusieurs fois de l’océan, leur permettant de reprendre l’affrontement.

Voilà, nous espérons que ce huitième chapitre, « La rencontre squelettique », vous aura plu.
N’hésitez pas nous faire des retours, et encore une fois, à nous proposer vos histoires !

Restez à l’écoute sur Sea of Thieves France
Suivez nous sur notre Twitter
Suivez nous sur notre Instagram

CORRECTION/SYNTAXE - JackC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.